conseils“Tu ne vas pas t’en sortir ma chérie si tu le laisses dormir dans ton lit”

Je discutais hier avec mon amie Lila qui est sage-femme et qui me racontait que lorsqu’elle proposait aux femmes de prendre leur propre bébé dans les bras, ces dernières répondaient très souvent: “Ah bon? Mais çà ne va pas lui donner de mauvaises habitudes?”

Comment en est-on arrivés là? Comment notre mental a pu prendre le pas à ce point sur notre instinct?

Prendre son enfant dans les bras, le voir s’endormir en sécurité, chaleur, affection, est la chose la plus naturelle qui soit lorsque l’on est passé à travers les montagnes de recommandations du genre: “il va prendre de mauvaises habitudes” “tu n’es pas sortie de l’auberge si tu le prends dès qu’il pleure”, “il faut qu’il apprenne à s’endormir seul”… etc.

Le nouveau-né vient de passer 9 mois dans un environnement bruyant, chaud, mouvant, vivant! Comment peut-on d’un coup le mettre dans un lit immobile alors que tout son corps, son âme, demande contact, chaleur, sécurité?

Tous les spécialistes s’accordent à dire que les bases psychologiques d’un enfant se jouent essentiellement de 0 à 3 ans. Je crois qu’en répondant simplement, sans compter, à leurs besoins primaires, on leur assure des bases de sécurité intérieure, de confiance en eux, qui leur serviront toute leur vie.

Nous sommes des mammifères, les amis, et nos cousins les singes sont bien moins fous que nous.

Tant que le bébé singe n’est pas en mesure de marcher seul, il est tout-contre sa maman, avec tété à la demande et dodo en peau à peau. On n’a jamais vu une guenon laisser sa progéniture sur l’arbre d’à côté pour la nuit!

Ah oui, et celle là est excellente aussi “tu vas devenir esclave de ton enfant”. On entend comme un bruit de chaînes accompagner cette interjection, avec le fantôme des galères qui n’est pas loin.

Mais qui est esclave dans cette histoire? C’est bien la personne qui fait cette remarque. Esclave d’un courant de pensée intervenu dans les années 60 qui participe à faire de nous de gentils robots dociles, de bons petits consommateurs mal dans leurs baskets.

J’ai pour ma part laissé parler tous ces grands conseillers, faisant confiance à ma fille, à son instinct et au mien.

Elle a aujourd’hui 2 ans et un mois, et lorsque l’on a des invités à diner, il arrive souvent qu’ils soient tout étonnés de la voir aller au lit tranquillement quand elle a sommeil. Elle va se lover dans son lit toute contente, me demande “d’éteindre la lune” (la lampe au dessus de son lit). Et s’endort toute apaisée (avec son papa qui veille sur elle lorsque je travaille, ou en tétant tranquillement lorsque je suis là).

Elle a dormi dans notre lit jusqu’à ses 21 mois. Cela nous a paru très naturel à tous, la plupart du temps. Quelques tensions quelquefois à cause de la fatigue, mais je pense, beaucoup moins que s’il avait fallu se lever dans la nuit pour aller dans une autre chambre, préparer un biberon , etc… Elle tétait à volonté la nuit, je me réveillais à peine et me rendormais aussitôt. Mon chéri dormait comme un loire.. bon, çà, c’est une chance, il a un sommeil de plomb.

Je l’ai envoyé quelquefois dans le salon lorsqu’il ronflait, et nous avons migré quelquefois aussi tous les deux pour nous retrouver.

A 21 mois papa ours a exprimé le désir de lui faire une chambre bien à elle, honnêtement je n’en ressentais pas l’utilité, pas encore, mais je sentais aussi que la pitchoune était bien rassurée la nuit, et que je pouvais peut être en profiter pour tenter un sevrage nocturne.

Il est vrai que j’en avais assez d’avoir un sommeil haché, je rêvais d’une nuit de sommeil entière!

Bref, on lui a fait sa chambre, arrangé son petit lit, et je lui ai bien tout expliqué, lui disant que j’avais besoin de dormir, que dorénavant, la nuit, les tétés feraient dodo eux aussi. Mais que si elle m’appelait, je viendrais lui faire des câlins ou lui proposer de l’eau, mais fini l’allaitement la nuit!

La 1ère nuit a été difficile pour elle, beaucoup de pleurs, je lui réexpliquais qu’elle pouvait avoir de l’eau ou des câlins. J’ai dormi avec elle. La 2nde nuit, elle a accepté de boire de l’eau, et la 3ème nuit elle ne s’est réveillé qu’une fois, a tenté une dernière fois un timide “maman tété?” et s’est rendormi aussi sec quand j’ai commencé mon p’tit discours.

Depuis, je peux dire qu’elle “fait ses nuits” Aaah! leluia, on dort bien, si elle m’appelle dans la nuit (peut-être environ 1 nuit sur 4) je viens lui faire un bisou, lui propose de l’eau, mais elle se rendort en 1 seconde à chaque fois.

Je ne l’ai jamais laissée pleurer. Je ne veux pas que pour elle le sommeil rîme avec un sentiment d’insécurité. Je crois qu’en laissant pleurer les bébés ils finissent pas associer la nuit avec une expérience désagréable, et que c’est l’une des causes à nos insomnies et nombreux troubles du sommeil une fois arrivés à l’âge adulte.

Petite précision: lorsque je dis “laisser pleurer un bébé” c’est sous-entendu “seul” (cf ferbérisation et compagnie), car je sais bien qu’un bébé a besoin d’exulter le soir, mon but n’est pas à tout pris de faire cesser les pleurs, mais qu’ils trouvent en face une réponse, un réconfort, des bras pour les laisser s’exprimer en toute confiance.

Le cododo n’est pas une mode, c’est vieux comme le monde. C’est d’ailleurs aussi, dans le monde, une pratique largement majoritaire.

Je repense à tous ces gens qui, lorsqu’ils découvraient que l’on dormait tous les trois, haussaient les sourcils avec un grand soupir réprobateur ou qui m’expliquaient que mon enfant avait besoin de son espace à lui.

Cà me fait sourire lorsque je vois aujourd’hui ma louloute courir dans son lit en nous disant “Bonne nuit maman! papa! dodo!”

15 responses »

  1. Tres bon article, je voudrai rajouter une remarque qu’on m’avait faite une fois… “en couple on aime bien dormir contre son compagnon au chaud, sentir sa présence, son odeur, sa chaleur… alors pourquoi bébé n’aurait-il pas cette meme envie ? pourquoi le laisser seul dans un lit alors que nous le couple on dort à 2 ?”
    Le cododo n’est pas une mode, c’est bien vrai, c’est un instinct, mais dans un pays comme le notre ou on nous pousse a une consommation excessive, on ne va pas privilégier cette pratique… enfin c’est mon point de vue…

  2. Merci pour cet article, ça fait toujours du bien de lire des familles où ça se passe pas “comme il se doit”, avec un bébé qui fait ses nuits seuls dans sa chambre ! Et où en fait, c’est normal !
    Ici, 15 mois, cododo jusqu’à ses 8 ou 9 mois à 3 (j’avais mal au dos, et on dormait mal à la fin), puis elle est passée dans sa chambre, où je la rejoins pour la deuxième moitié de la nuit…
    Chaque famille a ses solutions pour répondre aux mieux aux besoins de tout le monde !

  3. c’est très jolie comme discours mais combien de bébés sont morts avec le cododo?? moi je suis contre et ma fille vas très bien elle dors seule depuis l age de 1 mois et demi elle as 22 mois maintenant

    • C’est un large débat et je trouve que ton choix est également respectable, nous voulons chacun le meilleur pour nos enfants.
      Mais voici ma réponse à ta question: “combien de bébés sont morts avec le cododo?”
      – Moins que de bébés retrouvés sans vie alors qu’ils dormaient seuls.
      J’ai lu de nombreux articles francophones, anglophones, hispaniques, le co-sleeping pourrait au contraire prévenir la Mort Subite du Nourrisson, car les parents restent en semi-éveil et surveillent leur bébé.

      Voici un article expliquant bien la désinformation liée à cette pratique:
      http://lesvendredisintellos.com/2012/01/13/le-cododo-de-tous-les-dangers/
      Et des stats pour qui les aime…
      http://www.naitre-et-vivre.org/donnees.php
      http://cododo.free.fr/articles/DA.htm

      On trouvera bien évidemment de nombreux articles défendant le contraire, et c’est plutôt bon signe! Chacun pourra faire un choix éclairé sur ce thème délicat.

      Très bonne route à toi et à ta fille!

  4. Notre fils dort toujours avec nous il a 2 ans1/2.J’ai toujours éviter d’ecouter les conseils genre”tu ne devrais pas,ce n’est pas bon pour lui etc…”Le petit a besoin de savoir que ses parents répondent à ses besoins.et bien souvent les besoins affectifs passent par les tétés,le sommeil proximal…puis un jour il a assez de confiance pour aller dormir dans sa chambre et a cette sécurité intérieure qui lui permet d’etre de plus en plus autonome.Notre société veut des le retour de la maternité empecher cette proximité!!!allez hop dans ta chambre au fond du couloir et on espere qu’il fasse ses nuits surtout!Oui il fait SES nuits c’est à dire un réveil peut etre toutes les 2 ou 3 ou4 h..ca depend de l’enfant…La société demande trop tot à la maman de revenir travailler!Ainsi il faut que l’enfant dorme et soit sevrer au bout de 2mois 1/2!!!!on lui en demande bcp non?et on lui enleve l’essentiel….

  5. Bonjour à toutes

    Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas du tout branchée cododo ni allaitement. Par contre je crois que chacun sait au fond de lui ce qui est bien pour son enfant, donc je respecte complètement. Dans mon vécu, je ne voulais pas allaiter. Notre fils a dormi dans une nacelle dans notre chambre durant un mois. Le deuxième je l’ai mis dans sa chambre. les bruits qu’ils faisait m’angoissaient au possible.
    Et comme je pense qu’un enfant se sent en sécurité avnat tout quand ses parents le sont, le laisser dans notre chambre c’était pas le bon truc.
    Evidemment, je n’ai jamais laisser pleurer mon enfant, j’ai toujours répondu à ses pleurs ets es angoisses, son père aussi. Pas toujours au bras, parfois par des caresses sur la main, sur le front. Il a toujours super bien dormi.
    C’est vrai que passer un certain âge il me semble important que l’enfant ait son espace…et les parents aussi, ne serait ce que pour des raisons de pudeur ( 2 ans et demi…me semble être assez grand). Mais bon je suis pas pédopsy. C’est comme les bains avec les parents. A un certain moment on voir que le regard de l’enfant n’est plus le même.
    Alors évidemment tout ça est une question culturelle. Cf le livre de l’américaine qui vient de sortir sur les différences entre l’éducation à la française et à l’américaine. Donc chacun a sa vérité.
    J’espère ne pas me faire jeter des pierres…

    • Qui oserait jeter la pierre à quelqu’un qui parle sincérement de son expérience? Heureusement qu’il n’y a pas qu’une seule voie, ce serait ennuyeux.
      Chacun essaie de faire au mieux selon ses possibilités, convictions, et la personnalité de son enfant.
      Et je te rejoins sur le fait que l’enfant vivra souvent bien les choses si le parent est en accord avec son for intérieur.

  6. Il y a tellement de possibilités de lieux, d’actions, de manières, il faut privilégier l’instinct. Au départ, dans un petit appartement, avec 2 autres enfants qui risquaient d’être réveillés, c’était dur ! Quand je le prenais dans les bras, parfois je le réveillais plus qu’autre chose, il vallait mieux que je laisse pleurer un tout petit peu. Maintenant, à presque 2 ans, il parle avec son frère et parfois, quand il rale pour aller se coucher (dans son lit) et que je veux me coucher avec lui, il me dit enlève toi de là !!! Et puis, il faut avoir de l’imagination : quand je veux sortir de sa chambre, je réfléchis à ce que je vais faire, je lui dit, il répète et je m’en vais tout simplement…

  7. Moi ma tite fée fait encore cododo plus pour longtemp.Mais on en profite.Zut à celui qui veut nous gérer dans nos vies avec no petios.

  8. Nous on a “cododo” avec nos 3 enfants, même à 4 ou 5 lorsqu’ils étaient tous malades en même temps ..
    On ne les a pas laissé pleuré seul comme tu dis si bien, on les a porté porté porté ..
    Le dernier à 7 ans, il dort dans son lit ainsi que les deux grands, et sont en super forme. Ils sont autonome pour beaucoup de choses, terriblement sociables, bref de très chouettes petits d’Hommes..
    On m’a dit un jour ‘ un enfant bien porté, sera un adulte bien portant ..je crois que cette phrase résume tout …
    Bravo pour ce bel article !!

  9. J’ai l’impression de lire mon histoire… Mon petit bout a eu 2 ans il y a quelques, quand arrive l’heure du coucher il vient me chercher pour que je l’accompagne, je lui fait un petit calin et il s’endort sans problème… Il est hyper sociable, jamais eu de pleurs pour le laisser chez nounou, va vers les gens facilement, …. bref il baigne dans l’amour!
    Bravo pour cet article!!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s