“Ah! Ca sert donc à çà les seins!!” me suis-je écriée intérieurement lorsque ma fille a tété pour la 1ère fois. Cela ne veut pas dire que je ne m’en étais pas servie à d’autres fins auparavant, mais là, l’utilité de la chose m’a frappé de plein fouet.

J’ai senti tout à coup un fier cousinage avec les vaches, les chèvres, les dauphins. Je comprends que certaines femmes ne supportent pas la comparaison, mais en ce qui me concerne je trouve çà gratifiant d’être comparée à une vache. Jusqu’à présent cet animal s’est montré plus pacifique et plus en adéquation avec son environnement que l’homo sapiens sapiens alors je lui loue une fière chandelle, à la vache mais aussi à tous les animaux qui ne passent pas leur journée à s’entretuer.

Cela fait 2 ans que j’allaite la pitchoune et que je ne m’en remets toujours pas. Mais quelle ingéniosité c’te nature. Qu’est-ce que c’est bien huilé tout ce mécanisme hormonal qui fait que tu as sous la main, tout chaud, tout vitaminé, le produit le mieux adaptée pour ton bébé. Que d’un même geste tu l’alimente, le rassure, l’endort…

Aujourd’hui elle tête un peu moins, pitchounette est diversifiée depuis ses 8 mois et a un très bon coup de fourchette.

Je ne peux pas m’empêcher d’être triste pour tous ces bébés qui tout naturellement cherchent le sein et reçoivent à la place une tétine en plastique dans la bouche. Triste aussi pour les mamans qui doivent prendre des médocs pour stopper la montée de lait.

L’allaitement est une rencontre. Comme peut l’être l’acte amoureux. Vraiment, pour moi c’est similaire. C’est une rencontre naturelle entre 2 êtres humains spécialement conçus pour s’emboîter parfaitement. Dans un cas c’est sexuel, dans l’autre seulement charnel, mais ce côté charnel est à mon sens tellement important dans la construction affective de l’enfant, dans le lien mère enfant aussi, qui se construit pour l’avenir, que le zapper est une triste aberration.

Hormis évidemment cas exceptionnels où l’allaitement n’est pas envisageable pour des raisons médicales… Mais selon la Leche League cela représenterait moins de 1% des naissances.

Voici un très bel article moins radical que le mien, qui pèse bien le pour et le contre de l’allaitement, mais qui propose simplement aux femmes d’essayer et de voir ensuite si çà ne leur convient pas.

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s